Portrait d’un(e) député(e) Bernard Schumacher

Grand Conseil 
Bernard Schumacher Député PLR Gorgier, La Grande Béroche, se présente dans Libertés Neuchâteloises n° 16 du 12 juin 2020 :

Portrait d’un(e) député(e) Bernard Schumacher, indépendant, industriel  


Bio express 

Prénom, nom: Bernard Schumacher Age: 57 ans 

Domicile: Gorgier 

Métier: Indépendant, Industriel puté depuis: 2013 

Commission(s) au Grand Conseil: Gestion ­


Quel est votre modèle politique (et pourquoi)? 

J'en ai pas. C'est les travaux de parlementaires, de mon parti (cantonaux, fédéraux), d'autres partis et parfois d'autres pays qui peuvent me servir de modèles. Pour autant que leurs opinions rejoignent les miennes 

Pourquoi avez-vous choisi le PLR? 

Par défaut! J'ai toujours été un libéral! A l'époque, j'étais contre la fusion avec les radicaux, mais à choisir avec l'UDC je suis content d'être resté PLR ! La fusion est une bonne chose. 

En une phrase, pourquoi faites-vous de la politique? 

Pour pouvoir répondre à tous ceux qui critiquent les institutions et le système, le système et s'engager pour le canton et ma commune. Je sers mais je ne me sers pas! 

Trois adjectifs qui vous collent bien? 

Précis, sérieux dans mon travail, parfois un peu trop rigoureux (même si je sais me lâcher)! 

Un dimanche matin, il fait gris et il pleut, que faites-vous? 

Alors là, c'est clair, je ne fais rien, mais je le fais bien. Je pense que c'est aussi une force de savoir ne rien faire parfois! 

Qu'est-ce qui vous plaît dans votre fonction de député? 

La grande diversité des sujets traités! Et la collaboration avec des personnalités très différentes pour trouver des solutions ensemble. La vision de l'intérieur du fonctionnement de l'Etat, notamment au travers de la commission de gestion. Ce n'est pas si simple de dire y a qu'à une fois que l'on a vu les rouages de près. 

Votre dossier « coup de cœur »? 

Le Transrun, où on a réussi à faire échouer ce projet disproportionné financièrement pour le canton. Le temps nous donne raison puisque la nouvelle version est financée par la Confédération ! 

Ou encore l'opposition au Palmier de Gorgier, qui outre la plaisanterie a conduit au toilettage du pour-cent culturel. 

Le dossier qui vous laisse le moins bon souvenir? 

Les hôpitaux. Une sorte d'inconscience collective a conduit au maintien de deux hôpitaux. Par exemple, l'hôpital de Rennaz qui tousse un peu mais va prendre sa vitesse de croisière va donner un outil très bien. 

Si vous étiez dans la peau des cinq conseillers d'Etat, que changeriez-vous? 

Il faut garder en tête que notre canton est trop petit pour tout avoir et tout faire. Réduire la voilure, abandonner certaines chose devient capital. Facile à dire mais pas à faire? 

Le team des 5 en place fait du bon travail avec peu de moyens. Nous devrions quelque fois leur faire plus confiance. Parfois, le Parlement ralentit le Gouvernement pour des détails insignifiants ...... 

La photo de Bernard Schumacher: « Ce qui me tient le plus à coeur, ma famille et mon entreprise. Deux choses dont je suis fier et que j’ai bien réussi à concilier. »

Cet article vous a intéressé? 

Sachez que Libertés Neuchâteloises paraît chaque semaine et vous apporte des nouvelles du PLR : avis du président, des députés, de conseillers communaux, de ses membres, etc, ainsi que le calendrier des manifestations politiques.
Tout cela pour la modique somme de CHF 60.- par an, pour s' abonner, cliquer ici